dim. Juil 5th, 2020
on écoutait quoi en juin 1898 jeanne & moi

Mais au fait, on écoutait quoi… en juin 1989 ?

Cette année on fête les 30 ans des voiles de la liberté… 30 ans déjà ! Pour l’occasion, Jeanne & moi revient sur les tubes qui ont marqué l’été 1989…Alors mettez des piles dans vos walkmans, mettez-les sur la fréquence d’RVS, ressortez de vos armoires vos t-shirts LC Waikiki, on part pour un voyage dans le temps direction les plus hautes places du TOP 50 !

1. Kaoma «La lambada»

Vous les reconnaissez sans doute, Chico et Roberta, les deux jeunes qui se déhanchaient sur LE tube de l’été 1989 : la lambada.  12 semaines numéro 1 en France et un succès planétaire pour cette chanson brésilienne aux paroles pas vraiment joyeuses. La chanteuse se souvient d’un amour perdu et pleure…

 

2. The Eagles «Hotel California»

Sans être arrivé au sommet du top il se classe quand même 2ème trois semaines de suite et restera tout l’été dans le top 50… Pas mal pour ce titre américain sorti 22 ans plus tôt. Slow aujourd’hui encore incontournable cet hotel n’est autre qu’un centre de desintoxication… Hotel California c’est aussi plus d’un million et demi de singles vendus depuis sa sortie en 1977.

3. Avalanche «Johnny come home»

NA NA NA NA NA NA NA NA NA NA..Oui on peut faire un tube avec des paroles aussi profondes, la preuve Avalanche groupe norvégien composé de Kirsti Johansen et Kjetil Røsnes caracole en tête des ventes 8 semaines durant juste avant de se faire détroner par Kaoma et sa lambada.

4. Jean-Pierre François «Je te survivrai»

Toi qui a usé tes sandalettes en arpentant les quais en juillet 89, tu te souviens forcément de ce tube so 80. Si tu ne te souviens pas il y a la parodie des nuls aussi, Farrugia Cheveux aux vents… Mais je m’égare. «Je te survivrai» c’est surtout un squattage du top tout l’été, pari réussi pour l’ancien footballeur reconverti dans la chanson. Succès éphémère puisque Jean- Pierre n’a pas supporté la pression médiatique et a préféré raccrocher le micro.

Le bonus qui va bien :

-Sixtine Persane-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *